Hamlet Acte 4 Scène 1

20 aout 2015

La salle d'État dans le château.

 

(Entrent le Roi, la Reine, Rosencrantz et Guildenstern.)

 

LE ROI. - Il y a du sens dans ces soupirs, et ces profondes inspirations :

vous devez nous les traduire ; il convient que nous le comprenions.

Où est votre fils?

 

LA REINE, à Rosencrantz et à Guildenstern. - Laissez-nous ici un moment. 

(Rosencrantz et Guildenstern sortent.) 

 

Ah! mon bon seigneur, qu'ai-je vu cette nuit!

 

LE ROI. - Quoi donc, Gertrude?... Comment est Hamlet?.

 

LA REINE. - Fou comme la mer et le vent, quand ils luttent 

à qui sera le plus fort. Dans un de ses accès de fureur anarchique

entendant remuer quelque chose, derrière la tapisserie

il tire son épée en criant : "Un rat! un rat! "

et, dans ce moment d’égarement, tue

A l'aveugle, le bon vieillard.

Hamlet Acte 4 Scène 2

20 août 2015

Un appartement dans le château.

(Entre Hamlet.)

HAMLET. - Bien rangé à l'abri.

VOIX, derrière le théâtre. - Hamlet! Lord Hamlet!.

HAMLET. - Quel boucan?. Qui appelle Hamlet?

Oh! on vient ici! 

(Entrent Rosencrantz et Guildenstern.).

ROSENCRANTZ. - Qu'avez-vous fait, My Lord, de ce cadavre?

HAMLET. - Mêlé à la poussière dont il est proche parent.

ROSENCRANTZ. - Dites-nous où il est, que nous puissions l'en tirer

et le porter à la chapelle.

HAMLET. - N'allez pas croire cela.

Hamlet Acte 4 Scène 3

20 août 2015

La salle d'État dans le château.

 

(Entre le Roi avec sa suite.)

 

LE ROI. – Je l'ai envoyé chercher, et à la découverte du corps. 

(A part.) 

Combien il est dangereux que cet homme aille,en liberté! 

Pourtant nous ne pouvons lui appliquer la loi sévère : 

il est adoré de la multitude inconséquente, 

qui aime, non par leur discernement, mais par leurs yeux ; 

Ainsi, c'est le châtiment du criminel qu'elle pèse,

jamais le crime. Pour conduire cette affaire en douceur et sans à coups 

cet embarquement soudain doit paraître mûrement réfléchi.

Aux maux désespérés il faut des remèdes désespérés.

Ou rien du tout.

Hamlet Acte 4 Scène 4

20 août 2015

Une plaine en Danemark.

 

(Entre Fortinbras, suivi d'une armée.)

 

FORTINBRAS. - Allez, Capitaine, de ma part saluer le roi danois;

Dites-lui qu'avec son agrément, Fortinbras

réclame l'escorte promise 

pour traverser son royaume. Vous savez où est le rendez-vous. 

Si sa Majesté s'intéresse à nous, 

nous lui présenterons nos devoirs en personne ;

faites-le-lui savoir.

Hamlet Acte 4 Scène 5

20 août 2015

La salle dans le château.

 

(Entrent la Reine, Horatio et un gentilhomme.)

 

LA REINE. - Je ne parlerai pas avec elle.

 

LE GENTILHOMME. - Elle est insistante ; en fait, elle divague ; elle est dans un état à faire pitié.

 

LA REINE. - Qu'a-t-elle donc?.

 

LE GENTILHOMME. - Elle parle beaucoup de son père ; elle dit qu'elle sait 

que tout n'est pas clair en ce monde ; elle soupire et se bat la poitrine ; 

Et s'emporte pour un rien ; elle sème le doute 

par des paroles ambiguës ; son discours ne veut rien dire,

Cependant son incohérence même, capte l'attention de ceux qui écoutent,

Ils raccrochent ses mots à leurs propres pensées,

Hamlet Acte 4 Scène 6

20 août 2015

Une chambre chez Horatio.

 

(Entrent Horatio et un serviteur.)

 

HORATIO. - Que sont-ils ceux qui voudraient me parler?

 

LE SERVITEUR. - Des marins, Sir, ils disent qu'ils ont des lettres pour vous.

 

HORATIO. - Qu'ils entrent! 

(Sort le serviteur.) 

J'ignore de quelle partie du monde 

Me vient ce salut, si ce n'est de Lord Hamlet.

 

Entrent les marins.

 

PREMIER MATELOT. - Dieu vous bénisse, Sir!

 

HORATIO. - Qu'il te bénisse aussi!

Hamlet Acte 4 Scène 7

20 août 2015

Dans le château.

 

(Entrent le Roi et Laerte.)

 

LE ROI. - Maintenant, que ta conscience scelle mon acquittement, 

et que ton cœur m'accueille en  ami, 

puisque tu as entendu d'une oreille attentive

que celui qui a tué ton noble père 

en voulait à ma vie.

 

LAERTE. - Cela paraît évident. 

Mais dites-moi pourquoi vous n'avez pas engager de poursuites 

contre des actes d'une nature si criminelle et si grave, 

ainsi que votre sécurité, votre sagesse, tout enfin,

devait justement vous y précipiter ?

Please reload

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page

Tous droits réservés

hamletultime@gmail.com